Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CENTRE D'ETUDES JURIDIQUES APPLIQUEES

CENTRE D'ETUDES JURIDIQUES APPLIQUEES

Blog d'infos sur les droits de l'homme dans le grand Nord-Kivu


NOUVEAU GENOCIDE EN TERRITOIRE DE LUBERO, 14 NANDE MASSACRES ET 9 BLESSES PAR LES FDLR DENONCE OMAR KAVOTHA

Publié par CENTRE D'ETUDES JURIDIQUES APPLIQUEES-CEJA-UCG sur 8 Janvier 2016, 09:52am

C'est un véritable carnage qui vient de de s'opérer au sein de la Communauté Nande à MIRIKI dans le Groupement ITALA, Chefferie des BATANGI au sud du Territoire de LUBERO.

Des informations recueillies par le CEPADHO, c'est entre 2h00 et 3h00 le matin de ce jeudi 07 Janvier 2016 que les rebelles rwandais des FDLR et leurs alliés ont opéré un nouveau génocide à MIRIKI. Ils viennent de massacrer à la manchette et par balles 14 Civils de la communauté Nande.

Nos sources indiquent que les rebelles Hutu-rwandais ont ciblé de manière particulière deux familles royales Nande qu'ils cherchaient à effacer complètement. Il s'agit des Familles du Mwami PALUKU MURANDIA Gervais (Chef de la Grande localité MULINDE, basé à MIRIKI) et du Mwami PALUKU MUGHARAMBA (de la grande localité BUSANGA) qui était déjà déplacée à MIRIKI (5km-Est), fuyant l'activisme de ces FDLR.

Parmi les 14 civils massacrés à MIRIKI, on fait état de 7 femmes tuées, d' un homme et de 6 enfants. Outre les morts, on dénombre 9 blessés graves essentiellement des enfants; ils ont été admis depuis le matin de ce jeudi au Centre de Santé de MIRIKI.

S'agissant des familles royales ciblées, ont entre autres :

-Tuée les deux Épouses de Mwami MURANDIA et sa Fille majeure;

-Tué par ailleurs l'Epouse de Mwami MUGHARAMBA.

A MIRIKI, les deux familles royales étaient voisines; et, les FDLR ont commencé par elles avant d'étendre leur massacre dans les habitations proches des parcelles de deux coutumiers.

La tension est perceptible depuis ce matin à MIRIKI où les Jeunes en colère barricardent les routes pour dénoncer la passivité aussi bien des FARDC que de la MONUSCO pour empêcher ce massacre des civils en plein centre de l'agglomération contrôlée par les deux Forces.

Pendant ce temps, le village de MIRIKI se vide de ses habitants. Des familles entières fuient à direction de LUOFU, KAYNA, KIRUMBA et KANYABAYONGA.

Le CEPADHO qui se préoccupe de cette situation appelle les Autorités Congolaises et la Communauté Internationale à ouvrir d'urgence une enquête pour que les Génocidaires et leurs complices, auteurs de ce massacre de MIRIKI, répondent pénalement de leurs actes.

Le CEPADHO souhaite également que lumière soit faite au sujet de la passivité décriée par la population locale, passivité dans le chef des éléments FARDC et Casques-bleus de la MONUSCO quant à la protection des civils pendant le massacre à MIRIKI.

NOUVEAU GENOCIDE EN TERRITOIRE DE LUBERO, 14 NANDE MASSACRES ET 9 BLESSES PAR LES FDLR DENONCE OMAR KAVOTHA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents